AUTOMNE : NOS CONSEILS POUR PRENDRE SOIN DE VOTRE CHEVAL !

- divers

 

    L’automne est là ! Le vent, la pluie, l'humidité et la chute des températures aussi. À chaque changement de saison, nos animaux sont soumis à de nouveaux risques sanitaires. Alors que faire, pour que votre cheval vive au mieux ce changement de saison ? Ecolit vous propose dans cet article de découvrir (ou redécouvrir) quelques conseils pour aider votre cheval à affronter l’automne et préparer l’hiver à venir, en douceur et en toute sérénité.

 

Avant de vous exposer ces conseils rappelez-vous qu’adapter les soins aux saisons est la clé pour une bonne préparation.

 

Premier conseil : L’Abris

La pluie est le facteur le plus dérangeant lorsqu’il fait froid car l’humidité entrave la thermorégulation de votre cheval, en augmentant les pertes de chaleur par évaporation notamment.

Un cheval au pré doit bénéficier d'un abri trilatéral, exposé au Sud ou à l'Est qui le protège du vent et des intempéries. Sachez qu'un cheval couvert ou avec un abri bien orienté dépensera moins d'énergie pour lutter contre le froid.

 

Attention aux Maladies pulmonaires !

Et faite surtout attention à la poussière !

Pour les chevaux en box, il sera nécessaire de bien ventiler les écuries pour éviter les dépôts de poussières. Attention aussi aux courants d’air qui peuvent engendrer des maladies pulmonaires. De plus, vous pouvez utiliser des litières sans poussière, qui respecte les voies respiratoires de votre cheval. Ecolit propose par exemple COPOLIT+ une litière composée de copeaux de bois blanc, non traitée et 100% dépoussiérée. De quoi, encore, bien protéger ses voies respiratoires et éviter au maximum les maladies respiratoires.

À retenir :

  • Une litière sèche renouvelée régulièrement est indispensable au confort de votre cheval !

 

Bien adapter son alimentation

Parce que bien manger c’est important !

Veillez à bien adapter l’alimentation en fonction de la qualité de la pâture, de l’activité du cheval et de son état corporel. Dès le milieu de l’automne, l’herbe se fait de plus en plus rare, perd en valeur nutritive et laisse peu à peu la place à des pâtures « grillées » par de basses températures.

Pour les chevaux dont c’est la principale source d’alimentation il convient de leur fournir à la place un fourrage de bonne qualité type foin de prairie ou tout autre fourrage conservé (foin de luzerne, enrubannages, …), ainsi qu'un concentré de façon à compenser l'herbe mais également les besoins supplémentaires liés au froid. Ecolit propose dans son catalogue un fourrage enrubanné « Prairie Naturelle » de la marque EquinOr est à la fois pratique, facile à conserver et économique.

Une chose est certaine, les chevaux en raffolent ! 

 

MIEUX VAUT PREVENIR QUE GUERIR ! 

L’hiver est souvent synonyme de petit « coups de froid », toux, passage de grippe ou autres virus.

Pour éviter ça, misez sur l’immunité dès le début de l’automne !

Pour les chevaux au pré peu ou pas complémentés en aliment, la mise à disposition de blocs minéraux enrichis en vitamines peut être une solution pour rééquilibrer les carences de l’herbe et des fourrages.

Pour les chevaux au box, une cure d’antioxydants (cocktail de vitamines C, E et d’oligo-éléments) en entrée et sortie d’hiver renforcera ses défenses immunitaires.

Cette démarche est également recommandée pour les poulains sevrés, souvent en proie à diverses affections durant leur premier hiver.

 

Traiter le cheval contre les tiques

De nombreuses solutions existent pour prévenir l’infestation de tiques chez le cheval. Sprays, répulsifs aux huiles essentielles, comprimés au sélénium… À vous de choisir la meilleure option !

Au-delà d’être gênantes pour le cheval, les tiques, entraînent des maladies comme la piroplasmose et la maladie de Lyme. Ces deux pathologies sont graves et dangereuses pour la santé du cheval. Bien diagnostiquées, elles se soignent assez facilement. 

 

Entretenir et soigner les pieds de son cheval en automne

L’humidité peut abîmer les fourchettes, rendre les cornes molles, etc.

Pour protéger les pieds d’un cheval, appliquer régulièrement de la graisse ou de l’huile adaptées à la saison. Pour prévenir et éviter de tondre les membres et les fanons, il faudra doucher les membres après le travail. En effet, il est nécessaire d’enlever la boue et le sable. Le plus important est de penser à bien sécher les pâturons.

Parfois, avec le froid et l’humidité, des blessures peuvent apparaître :

  • Les crevasses : elles sont souvent liées à une humidité persistante sur les membres, qui favorise l’apparition de germes 
  • La gale de boue : elle se développe avec l’humidité et infecte les pâturons. Elle peut entraîner des lésions de la peau, comme des crevasses ou des plaies. 

En cas de lésion, vous pourrez tondre pour mieux nettoyer.

 

Voilà les quelques conseils qu’Ecolit peut vous donner pour affronter cette période de l’année pluvieuse, froide et humide. Mais ce qui compte le plus c’est tout l’amour que vous lui donneraient. Soyez-en sûr il vous le rendra ! (On vous le garanti).